Capture decran 2022 02 21 a 155657

 

 Dauphiné Libéré du 18 Février   

"Ce vendredi soir, alors que Marine Le Pen tenait un meeting à Vienne, quelque 140 personnes se sont regroupées pour manifester contre les idées d’extrême droite. Ce rassemblement était organisé par la gauche, des syndicats, et des associations. Myriam, militante La France insoumise de Vienne et Toufik, qui est venu de Grenoble, témoignent."

    Par Georges AUBRY - 18 févr. 2022
 
  Cliquer sur le lien ci-joint pour avoir accès à la petite interview du Dauphiné ;

Ce vendredi 10 décembre, à partir de 18h30, avec la revue Contretemps, Attac organise la conférence en ligne « Un monde en lutte : Quel avenir pour les révoltes populaires au Chili, en Inde et ailleurs ? ». Autour du récent ouvrage d’Attac Un monde en lutte, nous tenterons de mieux comprendre ensemble la récente séquence de luttes populaires qui maillent la planète.

Plus de détail sur le site d'Attac France ici

arton8137 aad32 79687

masquees mobilisees 19

En 2020, Attac VPR est resté mobilisé pour défendre la justice sociale l’écologie, la démocratie et la solidarité.
L'année avait débuté par des mobilisations contre la réforme des retraites (manifestation, marche aux flambeaux...). 
Malgré la crise sanitaire limitant les possibilités d’actions, nous avons continué à mener des campagnes d’informations via les réseaux sociaux, notre site internet ou l’affichage libre. Nous avons fêté en musique le 1er mai et rendu hommage aux premier·ère·s de corvées en tournant un clip. Nous avons fait des campagnes d'affichage pour dénoncer les profiteur·euse·s de la crises, Amazon et son monde. Nous avons continué à manifester (co-organisation avec ANV-Cop 21, Extinction Rébellion des vélorutions à Vienne, mobilisation contre la loi « sécurité globale »…) et sommes restés solidaires en accueillant la marche nationale des sans papiers – marche des libertés.
Nous remercions celles et ceux qui nous ont soutenus ou accompagnés dans ces mobilisations et espérons vous retrouver nombreux·ses en 2021 autour des luttes pour nos libertés et pour plus d'égalité.
 Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour continuer à défendre nos idées.

Publié le 26 janvier 2021

Climat

Après deux mois de campagne intensive et près de 30 000 votants et votantes, Greenpeace France dévoile le nom des lauréat·es des boulets du climat :

  • Barbara Pompili dans la catégorie “membre du gouvernement” pour la réintroduction des néonicotinoïdes, pesticides tueurs d’abeilles
  • Mohamed Laqhila, député LREM, dans la catégorie “parlementaire” pour son lobbying en faveur de l’huile de palme et de Total
  • Un prix spécial du jury est également décerné à Emmanuel Macron, sacré roi des boulets du climat pour l’ensemble de son œuvre

Cliquer sur l'image ci-dessus

Bonjour,

Je vous fais passer une info que je viens de recevoir:


Dans le cadre de la campagne Décrochons Macron, Charles, militant lyonnais d'Alternatiba, a décroché un portrait présidentiel, afin de dénoncer son inaction et celle du gouvernement face au dérèglement climatique.


Pour cela, il est poursuivi pour avoir “détourné de sa fonction principale le portrait de M. Macron en le décrochant du mur afin de le mettre en scène à l’occasion d’un mouvement du collectif ANV-COP21”. 


Son procès aura lieu au tribunal de grande instance de Lyon le 27 janvier 2021 

et bien que le prétexte prête à sourire, il risque jusqu’à 7 ans de prison et

100 000 euros d’amende pour cette action non violente.


En soutien, Alternatiba ANV Rhône se mobile toute la journée du 27 janvier 2021:
RDV à partir de 12h30 Place Guichard (Lyon 3ème)

pour un temps fort de mobilisation placé sous le signe du détournement :

venez soutenir Charles lors de son entrée au tribunal et découvrir les œuvres de nombreux artistes qui se sont mobilisés pour dénoncer les détournements d’Emmanuel Macron et de son gouvernement. 
-       13h30 : Entrée dans le tribunal 
-       14h : Audience
-       20h: La mobilisation continue après le procès  avec la vente aux enchères des tableaux sur le thème « Les grands détournements du gouvernement », afin de dénoncer la disparité entre les paroles et les actes du gouvernement à travers des tableaux inspirés du portrait présidentiel ou non. 
Les tableaux sont visibles sur leur page FB.

Bonne journée,

Myriam

 

                 Bonjour à toustes,
    Nous pouvons nous souhaiter une bonne année militante! Résistons à
la morosité ambiante en poursuivant nos luttes contre le néolibéralisme
ambiant qui détricote tous les acquis des luttes populaires. Les manif
continuent, et contre la loi sécurité globale particulièrement
liberticide, un grand front existe dont Attac fait partie. Prochaine
manif samedi 16 janvier à Lyon.

Christian

Vienne : près de 150 personnes manifestent contre la loi "Sécurité globale"

Source : Le Dauphiné
Photo Le DL

Les mines étaient plutôt graves à Vienne pour le rassemblement contre la proposition de loi "Sécurité globale". Près de 150 citoyens étaient réunis pour demander le retrait de la loi à l’appel de toutes les organisations de gauche du secteur : Attac, France insoumise, Parti socialiste, Europe Écologie les Verts, la CFDT, la Ligue des droits de l’homme, les Gilets jaunes… Des citoyens qui disent ne pas vouloir « jeter l’opprobre sur la police » mais refusent que « la France soit le pays des violences policières ». Le texte a été adopté en première lecture à l’Assemblée nationale et voté par la députée de la circonscription Caroline Abadie, dont le nom a été sifflé par les participants. Un habitant de Malissol insiste : « Cela fait des années que les habitants des quartiers dénoncent les violences policières. ça ne date pas d’hier ! Tant mieux si la France commence à ouvrir les yeux. »

Photo Le DL
Source : Lyon capitale
 ©Benjamin Terrasson

Lyon : entre 7500 et 13 000 manifestants contre la loi de sécurité globale

  • par Benjamin Terrasson
  •  
    (extraits)
     

    La marche des libertés a rassemblé entre 7500 et 13 000 manifestants à Lyon, ce samedi. 

    Des tensions sont apparues au cours de la manifestation, plusieurs tirs de gaz lacrymogènes ont eu lieu. Les manifestants arrivent doucement place Bellecour.

    Une foule dense s’est réunie à 14h place des Terreaux pour manifester contre la loi de sécurité globale. Le cortège s’est ensuite élancé, un peu après 15h, via le pont Morand, sur les quais de la rive gauche du Rhône. Quelques tensions ont été signalées un peu avant 16h au niveau de la préfecture, dans le 3e arrondissement, lorsque des manifestants ont renversé un silo à verre, puis un peu plus tard au niveau de Guillotière, des tirs de gaz lacrymogènes ont eu lieu.